Olbia est une petite ville du nord-est de la Sardaigne d’une grande importance historique.


Olbia, panorama

La ville est située au centre d’un amphithéâtre naturel fascinant: sur la mer mais entourée de collines et montagnes; également vers la mer, au loin, on aperçoit le promontoire carré de l’île de Tavolara.



Bien qu’en Italie il y a de villes riches en monuments historiques, les sites comme Olbia sont rares; nous trouvons ici des preuves de nombreuses époques différentes, a partir des monuments nuragiques et pré-nuragiques… Il y a aussi des vestiges de la colonie punique, des ruines romaines, des églises médiévales et des édifices de culte plus récents.
Au cours d’une courte promenade en ville, nous atteindrons certains de ces lieux chargés d’histoire.


La colonie punique

Notre promenade part de la place Ennio Roych, entourée de petits palais et de maisons colorées; on retrouve ici le début d’un court chemin pédestre.
Après quelques marches, nous sommes flanqués d’anciens murs de gros blocs carrés de pierre. Ce sont quelques restes de l’ancien mur d’enceinte de la colonie punique.
Malheureusement, il n’y a aucune information concernant la naissance de la ville; certains historiens pensent que les Phéniciens ou les Grecs ont peut-être fondé une colonie ici; cependant les auteurs grecs antiques ont mentionné une ancienne ville avec le nom d’Olbia. Certainement, la ville est devenue au cours des siècles suivants un centre important et un site stratégique carthaginois, avec un port actif; probablement la zone habitée a coïncidé avec la même zone maintenant occupée par la partie centrale d’Olbia.


Murs anciens

Vestiges de la colonie punique

Les restes des murs

Ruines puniques

La ville romaine

Nous continuons la promenade à travers les rues avec des noms qui rappellent les anciennes structures de l’époque romaine… Donc on lit sur les panneaux des noms comme « piazza terme » ou « via acquedotto »; et il n’est pas rare de trouver des restes de structures beaucoup plus anciennes parmi les bâtiments modernes.

Rues de Olbia

Nous marchons dans les rues, en nous rappelant l’histoire…
La ville d’Olbia, avec le reste de la Sardaigne, a été conquise par les Romains dans les années qui ont suivi la première guerre punique (264-241 avant JC). Il y a peu d’informations sur les premières décennies de l’occupation romaine; même s’il est facile de faire l’hypothèse qu’elle a conservé une importance considérable, compte tenu de sa position privilégiée (face aux côtes du Latium) comme premier lieu de débarquement des navires.
De nombreux éléments montrent l’importance de la ville à l’époque romaine: les ruines de l’aqueduc, des villas, des murs d’enceinte; mais aussi les vestiges des anciennes routes qui reliaient le centre habité aux autres villes, les objets trouvés dans les fouilles (bijoux et céramiques), les épaves d’anciens bateaux sur les fonds marins près de la côte…
En attendant, nous atteignons la zone de la gare, où les pistes continuent sur un petit tronçon vers la mer.
Ici, dans un petit parc, on peut voir les restes de quelques édifices romains; les bases des arcs qui formaient la partie finale de l’aqueduc et des bâtiments avec des fonctions de distribution d’eau sont encore reconnaissables.


Ruines

Pierres romaines

Petit Parc

Ruines antiques

Visite virtuelle

San Simplicio

Non loin de la zone des ruines romaines, nous terminons notre promenade en atteignant la Basilique de San Simplicio… Absolument l’un des monuments les plus importants d’Olbia.


Place de San Simplicio

L’église a été construite entre la fin du 11ème siècle et le début du 12ème siècle après JC de style roman pisan; la construction remonte donc à l’époque des Giudicati et malheureusement il n’y a pas beaucoup d’informations sur la ville à cette époque. Les historiens attestent qu’Olbia, sous le nom de Civita, était la capitale du Giudicato de Gallura; en fait nous vous rappelons que la Sardaigne médiévale était divisée en quatre juridictions ou Giudicati.
La Basilique de San Simplicio a tenu le rôle de cathédrale jusqu’au 16ème siècle.
L’église, construite principalement en granit, a un plan à 3 nefs. Contrairement aux autres églises de la région, elle a l’abside vers l’ouest et la façade orientée vers l’est.


San Simplicio

Roman église

Basilique de San Simplicio

Particuliers de la basilique

Notre courte promenade dans les rues d’Olbia se termine ici et notre expérience peut être considérée comme la première de plusieurs étapes pour découvrir le passé de la ville. En plus de ceux d’aujourd’hui, il y a beaucoup d’autres endroits à voir dans cette ville, comme les vestiges de la nécropole punico-romaine, accessible par un chemin souterrain près de San Simplicio; ou le site de l’aqueduc romain de la via Mincio, l’église paroissiale de San Paolo, le musée archéologique et les différents sites historiques qui entourent la ville… Probablement nous reviendrons ici bientôt pour écrire sur ces lieux!


Parc


Avatar

L'Auteur

Explorateur et découvreur sur l'île de Sardaigne. Auteur du blog Sardinia 4 Emotions, pour partager des émotions et des expériences vécues dans cette île magique.