Aujourd’hui, nous découvrirons Domus de Janas, entre Sassari et Porto Torres, en particulier du site de Su Crucifissu Mannu.
Plusieurs nécropoles ont été trouvées dans toute la zone entourant Sassari, attestant que cette region a été peuplés et fréquentés depuis l’Antiquité. La découverte de ces lieux, en plus de susciter un intérêt historique, peut se transformer en une agréable promenade en plein air.



Su Crucifissu Mannu

La nécropole de Su Crucifissu Mannu est à quelques kilomètres du site archéologique de Monte D’Accoddi, pour cette raison vous pouvez visiter les deux endroits dans un seul itinéraire.
Pour atteindre la nécropole, il faut prendre la route nationale 131 de Sassari en direction de Porto Torres.
Nous prenons un chemin de terre à droite puis, à gauche, nous trouvons l’accès à la nécropole. Et nous sommes immédiatement surpris par l’environnement luxuriant…
Nous croisons des chemins qui serpentent entre des prairies fleuries et des arbustes et qui nous amènent à découvrir les tombes creusées dans la roche. Ce sont de petites chambres, creusées dans la roche particulièrement malléable, complètement souterraines et avec un petit couloir d’accès.


En accédant au site

Su Crucifissu Mannu

Chemins dans la nature

Ces tombes ont été construits pendant la période de la culture de Ozieri (entre 3200 et 2800 avant JC); de nombreux plafonds en pierre se sont récemment effondrés. Alors maintenant, nous pouvons voir un musée en plein air!
Nous descendons à l’intérieur de certains domus, en faisant attention, pour observer les chambres plus petites et plus sombres…


Domus de Janas

Intérieurs sculptés dans la roche

Salles souterraines

Dans certaines tombes, il est possible de remarquer des décorations sculptées dans les parois rocheuses; ceux-ci représentent des cornes de taurine stylisées, un ancien symbole de fertilité.


Sillons dans la roche et autres surprises

Alors que nous continuons notre marche sur des chemins plats, nous atteignons l’un des points les plus curieux de ce site… Ici nous trouvons une grande étendue de rocher, creusée par de longs sillons parallèles…


Sillons dans la roche

Les historiens ont tenté d’expliquer ces traces gravées dans la roche, en prenant comme cause le passage de traîneaux utilisés dans l’Antiquité pour le transport de pierres de construction, ou les tentatives primitives pour drainer l’eau. Cependant, il n’y a aucune certitude quant à leur origine et à leur finalité.
Il y a un deuxième aspect mystérieux de la nécropole, non visible dans notre visite… Nous savons qu’ici, les archéologues ont trouvé diverses traces de populations anciennes; parmi ceux-ci il y a des crânes humains avec des signes de trépanation. Aussi surprenant que cela puisse paraître, selon les études, certains habitants de la région ont subi des interventions de ce genre dans les temps anciens et ont survécu! Il a été spéculé que ces interventions, plutôt que strictement médicales, ont été mises en place dans le but de chasser les mauvais esprits des personnes souffrant de pathologies particulières (par exemple l’épilepsie).


Autres sites dans la région

D’autres groupes de sépultures anciennes ont également été trouvés, taillés dans les roches de la région; comme prévu dans l’article sur Monte D’Accoddi, près de la ziggourat, il y a des traces de nécropole.
Même à Li Punti, une fraction de Sassari, on a découvert six tombes prenuragic (site de Montalè); malheureusement la nécropole est située à l’intérieur d’un petit parc clôturé et non accessible.


La necropoli di Montalè a Li Punti



Avatar

L'Auteur

Explorateur et découvreur sur l'île de Sardaigne. Auteur du blog Sardinia 4 Emotions, pour partager des émotions et des expériences vécues dans cette île magique.